Le technicien Heavy Duty sous pression

Le technicien Heavy Duty sous pression

Le Heavy Duty, c’est quoi au juste ? « C’est un terme générique pour les véhicules de production », explique Hans Blomme, Coordinateur Heavy Duty chez EDUCAM. « Concrètement, il s'agit des poids lourds, des bus, des chariots élévateurs, des machines de génie civil, des véhicules agricoles et des appareils à moteurs industriels. Le contraste avec des véhicules de tourisme est donc évident. »

Normes strictes

Comme la catégorie est très large, elle se caractérise aussi par des changements techniques très rapides. « Dans différents domaines », précise Hans Blomme. « Que l'on parle d'airco, d'hydraulique ou de moteurs diesel, cela va plus vite que pour les véhicules de tourisme. On parle de voitures hybrides depuis une quinzaine d'années, mais pour les bus – pour ne donner qu'un exemple – tout cela s'est réalisé en 5 ans à peine. Les normes d'émission plus strictes sont un facteur important. D'ailleurs, des normes plus strictes sont aussi imposées aux véhicules tout-terrain roulant en dehors de la voie publique. »

« En soi, un parallèle peut être établi avec les évolutions techniques des véhicules de tourisme, mais le marché Heavy Duty est toutefois différent », souligne Hans Blomme. « On insiste plus sur l'opérationnel que sur le confort d'utilisation. Un défaut doit être réparé presque immédiatement ; il est rarement question de véhicule de remplacement. Un excavateur à l'arrêt, par exemple, perturbe toute une chaîne logistique. Les techniciens ont alors des obligations particulières. »

La sécurité prime

« Nos programmes et notre soutien ne visent pas un seul type de techniciens, nous voulons aussi toucher les débutants comme les plus expérimentés », explique Hans Blomme. « La flexibilité est le mot d'ordre. La formation a généralement lieu chez le client, mais c'est aussi possible dans l'un de nos centres de formation. On insiste auprès des stagiaires sur le fait que ces solides connaissances qu'ils doivent avoir sont une question de sécurité, pour eux et leurs collègues. Ce qui est aussi très intéressant: la théorie est expliquée via la pratique, avec la possibilité d'appliquer ce qui est appris directement sur le lieu de travail le lendemain. »

 Approche pratique

 « Nous avons constaté que nos techniciens sont trop rapidement dépassés par les évolutions techniques », explique Hans Rahier, Aftersales Manager chez Hilaire Van der Haege SA. « EDUCAM a développé pour nous un test de base, qui nous a donné, par technicien, une vue sur ce qui devait être adapté. Finalement, la sécurité et la rentabilité vont de pair. » 

Vous souhaitez plus d'informations sur les formations Heavy Duty d'EDUCAM ? Contactez sans plus tarder Hans Blomme au 02 778 63 30 ou par e-mail via info@educam.be.