Secteur du commerce du métal

Outre le droit collectif à la formation, les conventions collectives de travail (CCT) du secteur du commerce du métal prévoient que chaque ouvrier a le droit de suivre 1 jour de formation par an.

Ce droit individuel à la formation donne aussi lieu à des primes pour autant que la formation choisie respecte les critères habituels. Il dispose d’un système de comptage propre.

La formation est choisie en concertation par l'ouvrier concerné et son employeur. Elle doit ensuite être reportée dans le plan de formation

Pour en savoir plus, consultez les CCT et les objectifs de la stratégie de Lisbonne.