Trouver et garder vos collaborateurs ? Un distributeur Caterpillar opte pour la formation

Dans le commerce du métal, la liste des métiers en pénurie est longue. N'attendez pas le candidat idéal, mais formez-le plutôt vous-même. « Pour nous, la formation est le meilleur moyen pour avoir les profils dont nous avons besoin. »

Lorsque Koen Vannuffelen a commencé aux ressources humaines du distributeur Caterpillar Bergerat Monnoyeur il y a sept ans, il était encore possible de trouver un technicien immédiatement. « Maintenant, ce n'est plus le cas», affirme-t-il. « La source est tarie. »

Il n'est pas le seul à être confronté à cette situation. Magasiniers, soudeurs, électromécaniciens, etc. La liste des métiers en pénurie dans le secteur du commerce du métal est longue, les postes à pourvoir restent vacants.

« Pour nous, la formation est le meilleur moyen de résoudre ce problème », déclare Koen Vannuffelen. C'est pourquoi l'entreprise mise aussi sur les jeunes diplômés ou les travailleurs disposant d'un bagage technique issus d'un autre secteur. Ces personnes sont alors formées, tant en interne qu'en externe. « Elles apprennent tout sur l'hydraulique, les moteurs diesel et l'électricité, entre autres, et nous investissons évidemment aussi dans des formations sur la sécurité. »

Récupérer les coûts

De plus en plus d'entreprises optent pour la formation dans le but de contrer un manque de personnel. Et à cet égard, EDUCAM leur donne un coup de pouce. Pour tout nouveau collaborateur qui suit une formation dans un métier en pénurie, une entreprise peut récupérer jusqu'à 1.000 euros des coûts de formation.

S'il s'agit de la fonction de technicien de service, ce montant peut monter jusqu'à 3.000 euros. Les techniciens de service doivent avoir de nombreuses compétences ; ils travaillent en grande partie de manière autonome, ils sont beaucoup en déplacement, et ils se rendent chez les clients. C'est pourquoi le remboursement est plus élevé.

Cela nécessite une administration compliquée ? Pas du tout. Vous envoyez la liste des formations suivies et les factures à EDUCAM, ainsi qu'une déclaration sur l'honneur. C'est tout. À cela s'ajoute, pour un technicien de service, le profil de fonction du travailleur.

Une dose de motivation en plus

Pour Koen Vannuffelen, la formation n'est pas seulement un moyen d'attirer des nouveaux collaborateurs. « Elle permet également de garder et de motiver ses collaborateurs. Les jeunes surtout trouvent les possibilités de formation très importantes. Si vous ne leur en offrez pas, ils partiront tôt ou tard. De plus, nos techniciens expérimentés continuent ainsi de suivre les dernières évolutions technologiques. »

Après un an de crise du coronavirus, il est plus important que jamais de garder vos collaborateurs motivés. Jetez donc un œil aux nombreuses formations gratuites dont peuvent bénéficier certains groupes cibles dans le cadre du plan sectoriel Corona. Ou prenez directement contact avec EDUCAM pour une solution sur mesure pour votre entreprise.